Historique


Une ancienne réserve à poissons
 
1860 : M. Roubion construit sous la corniche une réserve à poissons afin de proposer aux clients de son restaurant, bouillabaisse, bourride et autres spécialités de poissons.
 
1936 : Création du Club des Dauphins ou S.C.C.M et une vocation sportive
 
 
1936 : Ernest Pelletan, crée au Vallon de l’Oriol une association sportive à but non lucratif, régie par la loi 1901, dont l’activité est… le football !
 
 
Deux ans plus tard, en 1938, Ernest Pellatan a l’idée de transformer son club de football en club de natation, et pour cela d’utiliser le vivier ou réserve « du Roubion » en le transformant en piscine : le Club des Dauphins ou Sporting Club de la Corniche de Marseille (S.C.C.M) était né.
 
Durant un peu moins de vingt ans, jusqu’en 1956, le club va vivre paisiblement sous la direction du même Ernest Pellatan, hébergeant parfois des sportifs d’autres clubs qui viennent s’entraîner, comme l’équipe de water-polo du club sportif des Aciéries du Nord.
 
A cette époque, les membres étaient peu nombreux, la piscine un simple bassin à ciel ouvert, et les installations annexes inexistantes, à part quelques cabines en bois et une petite pièce dans laquelle la maman de notre ami Marcel Granier faisait la cuisine aux membres du club : quelques délicieux pieds et paquets, daubes et autres spécialités marseillaises avons-nous alors dégustés !
 
L’équipe de water-polo des Dauphins, d’un excellent niveau, est allée en division Nationale. Deux raisons ont entraîné sa suppression en 1977 : l’une technique, le bassin de 25 mètres, suffisant jusque-là, ne l’était plus, le nouveau règlement privilégiant trop les bassins de 50 mètres ; l’autre financière, faute de subventions et devant la suppression de la location du bassin pour les écoles communales par la municipalité, le fonctionnement de l’équipe en 1ére Division, devenue « star », étant trop lourd pour le Club.
 
En 1957, le Docteur Roux succède au Président Pellatan. C’est une période difficile pour le club : en juillet 1957 commence la première tranche de l’élargissement de la corniche (du Marégraphe au Prophète, sur une longueur de 900 mètres). Une grande partie des installations sont démolies à cause du chantier. C’était la fin d’une époque. Pendant plus d’un an, l’accès au club est impossible.
 
La situation financière est catastrophique, les caisses sont vides à part les cotisations des « fidèles ». Malgré cela, avant même la fin du chantier de la Corniche, le 11 décembre 1958, les travaux de reconstruction commencent sous la présidence de M. Roux.
 
A l’époque, le club comprend 39 familles, 37 membres individuels et 27 membres sportifs.
 
Années 60’s et 70’s : Période des grands équipements.
 
Jusqu’à cette date, la piscine était alimentée en eau de mer. Lorsque, avec la chaleur, l’eau « tournait », il fallait vider le bassin ; des volontaires armés de balais y descendaient et enlevaient les algues qui s’y étaient développées ; puis une fois tout nettoyé, il fallait attendre un coup de mistral et une eau bien propre pour la remise en eau du bassin.
 
En 1960, le bassin est alimenté en eau douce, chauffée et filtrée. Le chauffage (relatif) permet alors d’allonger un peu la saison des bains.
 
En 1962, une Assemblée Générale Extraordinaire décide de continuer des travaux de modernisation et d’extension.
 
Début 1964, le Président Roux démissionne, il est nommé Président d’honneur, et le Conseil nomme son successeur, Monsieur Raymond Demech. Le nouveau président lance alors le projet de couverture du bassin qui va donner au club l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui.
 
Malgré les difficultés d’ordre financier et administratif, les travaux seront néanmoins terminés en 1971, pour le 35ème anniversaire du Club. Le jour de l’inauguration, le Club est honoré par la présence du maire Gaston Defferre et celle du Ministre de la Jeunesse et des sports Joseph Comiti. Le sport ne connaît pas de frontières!
 
XXIème siècle : d’anciennes installations à rénover dans un esprit associatif, convivial et fraternel.
 
Depuis 1977 et la création de la plage sud pour la mise à l’eau des planches à voiles (activité abandonnée depuis pour des raisons de sécurité), il n’y a pas eu de changement important quant à l’implantation des services du club. Par contre, de nombreuses tempêtes et inondations ont nécessité de gros travaux d’entretien et de réparation.
 
En Septembre 1994 le Président Raymond Demech, pour des raisons de santé et afin de préparer l’avenir, démissionne après plus de 30 ans de présidence. Il est nommé Président d’Honneur et transmet le flambeau à Christian Mondésir.
 
En 2008, Eric Demech, Trésorier et président de la commission travaux et entretien depuis une dizaine d’années, succède à Christian Mondésir, lui-même nommé Président d’Honneur.
 
Depuis 2001, d’importants travaux sont menés pour rénover le site, en commençant par les installations techniques et de sécurité.
Le club prévoit dès 2012 des travaux de modernisation des installations techniques et de rénovation de l’enceinte, de la couverture et ainsi que des zones vestiaires; un vaste chantier pour assurer la pérennité de notre attachante association.
 
Ces dernières années, le club est donc relancé.
 
Les installations sont ouvertes de tous les jours, avec deux créneaux horaires (hiver/été) et sont de plus en plus appréciées, non seulement par les membres du Club, mais aussi par des associations sportives extérieures. L’équipe des maîtres-nageurs (Julien & Sébastien) conduite par Jérôme FAURE et renforcée par de volontaires comme Marjorie PERNA ou Martin LUSSIER, anime des activités sportives et de loisirs comme l’école de Natation (150 participants), la Natation Volontaire (30 participants),  le Water Polo (30 participants), la Natation Synchronisée (60 participantes) et l’Aquagym (120 participants).
Tout ceci dans un esprit sportif, convivial et fraternel, en veillant à conserver de larges créneaux aux membres du club tout en répondant à notre vocation d’intégration dans la vie sociale de notre quartier et notre belle ville de Marseille, de notre Département, de notre Région.
 
Beaucoup de choses ont changé depuis la réserve à poissons « du Roubion » et sa transformation en piscine, mais la magnifique rade sud, entre Marseilleveyre et le Frioul, est toujours là… et l’esprit sportif et culturel, convivial et fraternel aussi.